Grand Chambord | Interdiction de brûler les végétaux

Interdiction de brûler les végétaux

Dans le contexte actuel, avec les mesures de confinement, les déchetteries sont fermées. Cependant, la préfecture de Loir-et-Cher rappel que le brûlage des végétaux à l’air libre est interdit toute l’année sur tout le territoire départemental (en vertu des dispositions de l’article 84 du règlement sanitaire départemental, arrêté n°41.2018.08.29.001 du 29 août 2018). Cette disposition s’applique aux particuliers, aux professionnels et aux collectivités territoriales. En cas de non-respect de ce règlement, une contravention de 450 euros peut être appliquée pour un particulier.
Au-delà des possibles troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée, ainsi que des risques d’incendies, le brûlage à l’air libre des déchets verts émet de nombreux polluants en quantités importantes, elle est peu performante et pollue d’autant plus que les végétaux sont humides. En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d’autres déchets comme des plastiques ou des bois traités.

50 kg de déchets verts brûlés émettent autant de particules que 9 800 km parcourus par une voiture diesel récente en circulation urbaine et 37 900 km pour une voiture essence (source Lig’Air).

Des solutions alternatives en attendant la réouverture des déchetteries :

Le compostage domestique : pelouse et feuillages peuvent être mélangés avec les restes de repas et épluchures de légumes.
Le broyage et paillage : petits et gros branchages broyés et feuilles mortes constituent un excellent paillis pour le jardin et le potager.

 

Je partage