Grand Chambord | Pose de la 1ère pierre de la caserne du Peloton spécialisé de protection de gendarmerie de Saint-Laurent-Nouan

Pose de la 1ère pierre de la caserne du Peloton spécialisé de protection de gendarmerie de Saint-Laurent-Nouan

Vendredi 18 septembre, le Préfet du Loir-et-Cher a assisté à la pose de la première pierre de la caserne du groupement de gendarmerie intervenant à la centrale. Il était entouré du Président de la Communauté de Communes du Grand Chambord, du maire de Saint-Laurent-Nouan et de leurs élus respectifs ainsi que du Colonel du groupement de gendarmerie et du Directeur de la centrale.  

Le peloton spécialisé de la protection de la gendarmerie (PSPG), unité de contre-terrorisme, assure la protection de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-Nouan, sept jours sur sept, 24 heures sur 24. En s’implantant sur la commune de Saint-Laurent-Nouan, l’unité de gendarmerie est désormais à proximité de sa cible d’intervention.
Ce bâtiment doté de 631m² de bureaux et 3641 m² de logements va sortir de terre pour une livraison prévue le 1er août 2016. Ce sont 38 familles qui vont être logées à moins de 5 minutes de la centrale. Aujourd’hui répartis dans plusieurs casernes de la région Centre, les gendarmes gagneront ainsi en confort et réactivité. Placé sous la houlette du service des affaires immobilières du groupement de gendarmerie 41, ce projet est financé par la Communauté de Communes du Grand Chambord et des subventions d’Etat.

Le Colonel CHUBERRE se réjouit de ce nouveau projet immobilier : « Face à une menace terroriste en constante évolution, la nouvelle caserne du PSPG de Saint-Laurent-Nouan apporte une réponse cohérente aux enjeux de sécurité des installations nucléaires ». Le Président de la communauté de communes du Grand Chambord sur laquelle sera implantée la caserne souligne le fait qu’il est primordial pour le Grand Chambord de donner les moyens au PSPG d’être au maximum de leur réactivité afin d’assurer la protection de notre territoire. Le Directeur de la centrale se dit fier de compter parmi ses collaborateurs le PSPG qui a su s’adapter rapidement à l’environnement de la centrale et nouer de bonnes relations avec les agents.

Je partage