Grand Chambord | Sécheresse : Mesures de restrictions des prélèvements d’eau dans les cours d’eau

Sécheresse : Mesures de restrictions des prélèvements d’eau dans les cours d’eau
Cours d'eau du nord en alerte renforcée, cours d'eau au sud en crise, les nappes suivent cette tendance avec des situations particulièrement critiques au sud de la Loire. Fort déficit pluviométrique, niveau des nappes historiquement bas, canicule exceptionnelle précoce : en 2019, la situation en Loir-et-Cher comme dans la plupart des autres départements est critique au regard de la ressource en eau disponible.
L'analyse commune de la situation a permis de construire par consensus en ensemble de mesures cohérentes sur l'ensemble du département. Le Préfet a insisté sur l'importance d'une communication claire et relayée par tous, afin de sensibiliser le grand public et les usagers sur l'urgence et de préserver le ressource en eau.

Au regard des mesures de restriction définies par l’arrêté-cadre du Préfet de Loir-et-Cher du 31 juillet 2013, il a été constaté :

  • le passage en débit seuil d'alerte pour le bassin versant du Loir;
  • le passage en débit seuil d'alerte pour les bassins versants de la Braye, de les Cisse et de la Brenne;
  • le passage en crise pour les bassins versants des Affluents de la Loire, du Beuvron, Masse, des Affluents du Cher et du Cher ;
  • Alerte de niveau 2 sur le cour d'eau La Loire, et mettant en place des mesures générales, exceptionnelles et supplémentaires sur l'ensemble du territoire départemental

En cas de déficit pluviomètre persistant, des restrictions plus importantes des usages de l'eau pourront être mises en oeuvre.

Plus globalement les services de l’État incitent encore chacun à être vigilant en ce qui concerne sa consommation d’eau (par exemple en ce qui concerne le remplissage des piscines, le lavage des voitures, l’arrosage des jardins et des cultures….).

Je partage