L'Odyssée Grand Chambord par le Collectif Dérive

Le Grand Chambord a invité le Collectif Dérive composé d'architectes et paysagistes, à silloner son territoire à vélo et à rencontrer ses habitants pour échanger avec eux sur ce qui fait l'essence de leurs paysages au cours d'une "Odyssée".

Je partage

Le Collectif Dérive parcourt Grand Chambord

A l'automne dernier, l'équipe du Collectif Dérive accompagné de deux vidéastes (Maud Martin et Damien Monnier) et un illustrateur (Félix Blondel) ont exploré à vélo les 17 communes du territoire. Ils ont parcouru chaque jour les routes et les chemins d'une commune pour venir à la rencontre de ses habitants afin qu'ils puissent échanger sur les particularités de leur paysage et le regard qu'ils portent sur leur environnement.

Merci sincèrement pour ces beaux échanges !

" Les 200 km parcourus avec nos lourdes carrioles nous ont fait découvrir une diversité débordante que nous ne soupçonnions pas. Une vaste palette de paysages et de caractères qui puise sa richesse dans la terre argileuse de la Sologne, dans l’humus de la forêt, et dans les langues alluvionnaires ligériennes. Des chemins, des détours qui nous ont montré l’harmonie mais aussi les contradictions. La « grande » Histoire et tant de « petites » histoires écoutées avec attention nous ont permis d’accéder à un rapport presque intime avec ce pays bigarré. Merci sincèrement pour tous ces beaux échanges et de l’accueil chaleureux qui nous a été fait à chaque étape-rencontre dans les communes. " Le collectif Dérive

Le Collectif Dérive expose les richesses du Grand Chambord

L’exposition L’Odyssée Grand Chambord  restitue les éléments qui ont été récoltés en automne dernier au cours d’un voyage exploratoire à vélo : extraits de récits, paroles citoyennes, drôles ou graves, anecdotiques et touchantes, mais aussi de nombreuses images (photos, dessins et vidéos) qui témoignent des découvertes et interprétations faites au détour des chemins par les artistes.

A travers cette exposition, les artistes questionnent l’identité du Grand Chambord. « Qu’est-ce qui fait qu’ici diffère d’ailleurs ? » Ils interrogent donc les notions de patrimoine et de paysage habité dont les occupants leur ont dévoilé les richesses, pour tenter de révéler la singularité de cette composition territoriale.

Un volet plus créatif de l’exposition met en scène, à la manière d’un cabinet de curiosités, des objets hybrides composés d’éléments issus de cette récolte. Ces assemblages détournent les usages pour proposer aux visiteurs une lecture décalée sur les éléments qui composent les paysages entre Loire et Sologne.

 

Du 25 avril au 28 mai 2017, retrouvez une partie de l’exposition au château de Villesavin à Tour-en-Sologne.

Le mot du président

"Ici au Grand Chambord, le paysage joue un rôle majeur dans la qualité de vie de chacun de nous. Pour que le paysage qui constitue notre cadre de vie puisse conserver ses qualités et ne soit pas seulement le résultat de l’évolution de nos modes de vie, nous avons décidé d’engager la démarche concertée de notre projet de territoire « Ensemble imaginons 2030 ». Dans ce projet, nos paysages et notre patrimoine seront bien les axes majeurs de toute démarche d’aménagement de l’espace. Car ici au Grand Chambord, c’est la valeur que nous attribuons à notre cadre de vie qui démontra notre capacité à respecter les principes d’un développement durable. L’exposition réalisée par le Collectif Dérive, « L’Odyssée Grand Chambord », nous offre une succession de fenêtres sur nos paysages entre Loire et Sologne et nous invitent à découvrir notre territoire sous de multiples facettes comme un révélateur de richesses."

Les chantiers participatifs été 2017

La dernière étape de cette Odyssée invite les habitants à prendre part aux différents chantiers participatifs dès l'été 2017 sur le territoire, pour donner naissance à des réalisations artistiques.

Ces réalisations visibles dans le paysage émergent des rencontres et du travail commun entre Dérive et les habitants : mobiliers, aménagements insolites. Autant de traces visibles à la fois pour améliorer le cadre de vie, valoriser des atouts de certains lieux repérés et créer de nouveaux usages.

Su'l'peliau*,

1er chantier réalisé par le collectif Dérive avec l'aide des habitants à Tour-en-Sologne

*Traduction : sur l’herbe

Après avoir récolté au cours de leur Odyssée des témoignages sur la vie des habitants du Grand Chambord dans le but de cerner l'identité du territoire, l'été 2017 marque le début des chantiers des réalisations artistiques. Un premier chantier s’est achevé le 25 juillet au bord du Beuvron, ancien lieu de camping « sauvage », de rencontres ou même de Bal parquet avec le très célèbre « Moulin rouge ». 8 jours de construction avec l’aide précieuse et les conseils d’habitants motivés.

Cette première installation inspirée de son activité passée donne naissance à une très grande terrasse en bois agrémentée de transat-filet et d’une immense table de pique nique : pour se poser entre deux balades à vélo, contempler la « rivière », faire quelques pas de danse ou passer un bon moment entre amis ou en famille tout simplement. Un lieu de vie pour tous !

"Ce qui nous motive, c'est d'impliquer les futurs usagers" précise Guillaume, paysagiste du collectif Dérive, "les gens passent quand ils veulent, même s'ils ne travaillent pas, le moment de la construction est un moment de partage." extrait du supplément de la Nouvelle République : Grand Chambord, un territoire qui avance

Prochain chantier à Neuvy, à l’étang de Montperché à partir du 20 septembre 2017

 

Qui est le collectif Dérive ?

Le collectif Dérive est composé de 4 architectes, paysagistes et scénographes dont certains sont issus de l’école du paysage de Blois. Ils développent ensemble depuis 2012 des réalisations artistiques et participatives liées aux paysages naturels et bâtis, autant de constructions en interaction avec les lieux investis. Ces quatre garçons, pleins d'énergie, sont composés de James Bouquard, Pierre-Yves Péré, Christophe Père et Guillaume Quemper. Pour cette "Odyssée", ils ont été accompagnés de Maud Martin et Damien Monnier pour les réalisations vidéos et de Félix Blondel pour les illustrations.

 

En savoir plus : www.quandmeme.fr