Signature d’un Contrat local de santé par le Grand Chambord et ses partenaires

De gauche à droite, les représentants des partenaires signataires du CLS : Mme Stella Gougibus (Directrice adjointe MDCS Nord Loire Pays de Chambord au Conseil départemental 41), Mme Valérie BORNECH (Cheffe du service Habitat au Conseil départemental 41), Mme Pauline GALLOUX (Déléguée permanente de SEPIA 41), M. Louis COURCOL (Directeur de cabinet du Centre Hospitalier de Blois), Mme Emmanuelle MATTA (Directrice adjointe de la CPAM 41), Mme Elodie HEMERY BRICOUT (Directrice de la CAF 41), M. Charles COUTÉ (Président du conseil d’administration de la CAF 41), M. Gilles CLÉMENT (Président de la Communauté de communes du Grand Chambord), M. Éric VAN WASSENHOVE (Directeur départemental de Loir-et-Cher de l’ARS CVL) et M. Pierre BOUSQUET (Chef du service interministériel d’animation des politiques publiques 41). 
Le Contrat local de santé du Grand Chambord a été présenté à ses signataires ce jeudi 29 septembre 2022 au siège de la Communauté de commune, à Bracieux.

Le Contrat local de santé s’inscrit dans le Projet social de territoire de la Communauté de communes du Grand Chambord dont l’objectif est d’améliorer la qualité de vie des habitants. La délégation départementale du Loir-et-Cher de l’ARS et la CAF de Loir-et-Cher ont accompagné la Communauté de communes du Grand Chambord dans l’établissement du document. Pour apporter des solutions concrètes aux habitants, la Communauté de communes s’engage à travailler sur différentes actions inscrites au contrat. Celles-ci portent sur 4 axes :

L’accès aux soins médicaux primaires : renforcer l’accès aux soins et accompagner les nouveaux modes d’exercice des professionnels de santé ; renforcer l’accès aux actions de prévention et à l’éducation thérapeutique.

Le soutien à la parentalité : développer les lieux d’accueil et de rencontre des parents ; harmoniser l’offre de services Petite Enfance et Enfance-Jeunesse sur le territoire.

L’accès aux services et aux droits: développer des solutions de mobilité pour lutter contre l’isolement des personnes fragiles, des adolescents et des personnes en perte d’autonomie ; faciliter l’accès à un bouquet de services sur des lieux uniques identifiés à la population (les espaces « France services ») ; favoriser l’intervention de ressources extérieures au territoire (pour lutter contre l’isolement, etc.).

La prévention et l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie : anticiper les entrées en institutions des personnes âgées et des personnes handicapées (PA-PH), maintenir leur autonomie ; développer l’accompagnement des personnes atteintes de troubles psychiques et soutenir les aidants.

Le contrat a été signé par plusieurs acteurs de la santé qui interviennent en complémentarité : l’ARS CVL, la Communauté de communes du Grand Chambord, la CAF de Loir-et-Cher, la CPAM du Loir-et-Cher, SEPIA 41, la CPTS La Salamandre, le Conseil départemental 41, le Centre Hospitalier de Blois et le représentant de l’État

« Le système de santé mis en place aujourd’hui est curatif. Grâce à ce travail de « prévention primaire », le Projet social de territoire du Grand Chambord traduit un tournant avec la prise en compte de l’environnement jusqu’aux soins de premier accès, en passant par la mobilité et les transports. La crise du Covid a finalement créé un contexte propice à l’écoute de ces différents champs. Aujourd’hui, on a pour objectif de « sortir des murs » de l’hôpital et faire du lien avec les différents partenaires. »

Louis COURCOL, Directeur de cabinet du Centre Hospitalier de Blois

 

  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×