Le Projet Social de Territoire

LeProjetSocialDeTerritoire_Visuel
Le projet social de territoire (PST) s’inscrit dans le prolongement d’une démarche plus globale de projet de territoire de la Communauté de communes du Grand Chambord. L’objectif du PST est d’améliorer la qualité de vie des populations en prenant en compte leurs besoins.

Afin d’orienter les choix stratégiques et apporter une base de connaissances à l’élaboration du PST, un diagnostic territorial a été réalisé entre octobre 2019 et janvier 2020, et restitué en février 2020, par l’Observatoire régional de santé Centre-Val de Loire et la Caisse d’Allocations Familiales de Loir-et-Cher. Ce diagnostic a mis en évidence la situation démographique, sociale, médico-sociale et sanitaire du territoire et a permis au Grand Chambord d’établir son PST pour la période 2022-2025. Ce projet a pour ambition de permettre aux habitants de mieux vivre sur le territoire en maintenant une offre de services de proximité tout en luttant contre l’exclusion sociale, en favorisant l’accès aux droits et au maintien de la santé pour tous. Les objectifs du PST ont vocation à s’inscrire dans le programme de l’État « Action Publique 2022 » et dans le Plan Climat de l’Entente intercommunautaire Grand Chambord Beauce Val de Loire.


Le diagnostic a été réalisé à partir d’analyses de données et d’enquêtes. 5 ateliers réunissant plus de 60 professionnels de santé, de l’éducation et de l’action sociale ont permis à l’Observatoire régional de santé d’établir un diagnostic local de santé complet.

Enfance et famille, conduites à risque, santé mentale, autonomie et maladies chroniques sont les thèmes qui ont été évoqués, permettant de faire émerger les caractéristiques du territoire dans ces domaines et de dégager des perspectives d’action. Développer la prévention et faciliter l’accès aux soins, améliorer le soutien à la parentalité, prévenir la perte d’autonomie figurent parmi les priorités. Ce PST comprend aussi la mobilité et l’accès aux droits. La mise en place d’un espace « France services » permettra, en complément de l’accueil en mairie, aux habitants d’accéder plus facilement aux services publics pour effectuer diverses démarches.

Le diagnostic est à retrouver dans les « Documents associés »


Le projet social de territoire se compose de : 



Accompagnée par la CAF 41, la Communauté de communes du Grand Chambord a signé une convention territoriale globale en juillet 2021.

Cette convention a pour objectif d’harmoniser l’offre de service Petite Enfance et Enfance-Jeunesse sur le territoire, renforcer le soutien à la parentalité, l’accès aux droits et l’animation de la vie sociale.


Portée par le Service Public d’Initiatives pour les personnes Âgées du Loir-et-Cher, la Communauté de communes du Grand Chambord a signé une convention-cadre en mai 2022.

Cette convention porte sur la prévention et l’accompagnement à la perte d’autonomie et le soutien aux aidants.  


La santé est « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou infirmité ».

Organisation Mondiale de la Santé

Dans le cadre de la régionalisation des politiques de santé, l’Agence régionale de santé (ARS) de la région Centre-Val de Loire accompagne les collectivités territoriales qui souhaitent mettre en place une dynamique de santé locale reposant sur des actions de promotion/prévention de la santé et d’accompagnement médico-social. À ce titre, la délégation départementale du Loir-et-Cher de l’ARS a accompagné la Communauté de communes du Grand Chambord dans l’établissement d’un contrat local de santé. Ce contrat a été présenté à ses signataires le 29 septembre 2022.

Pour apporter des solutions concrètes aux habitants, la Communauté de communes s’engage à travailler sur 4 principaux axes inscrits au CLS sous forme de fiches actions :

  • L’accès aux soins médicaux primaires : renforcer l’accès aux soins et accompagner les nouveaux modes d’exercice des professionnels de santé ; renforcer l’accès aux actions de prévention et à l’éducation thérapeutique.
  • Le soutien à la parentalité : développer les lieux d’accueil et de rencontre des parents ; harmoniser l’offre de services Petite Enfance et Enfance-Jeunesse sur le territoire.
  • L’accès aux services et aux droits: développer des solutions de mobilité pour lutter contre l’isolement des personnes fragiles, des adolescents et des personnes en perte d’autonomie ; faciliter l’accès à un bouquet de services sur des lieux uniques identifiés à la population (les espaces « France services ») ; favoriser l’intervention de ressources extérieures au territoire (pour lutte contre l’isolement, etc.). 
  • La prévention et l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie : anticiper les entrées en institutions des personnes âgées et des personnes handicapées (PA-PH), maintenir leur autonomie ; développer l’accompagnement des personnes atteintes de troubles psychiques et soutien aux aidants.


  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×