Le frelon asiatique

Face au développement invasif des frelons asiatiques, la Communauté de communes du Grand Chambord a décidé de prendre totalement en charge la destruction des nids, avec le soutien du Conseil départemental de Loir-et-Cher, lorsqu’ils se trouvent sur une propriété privée. 

Le frelon asiatique a été introduit accidentellement dans le Sud-Ouest de la France au début des années 2000 dans un chargement de poteries chinoises. Depuis, il a colonisé l’ensemble du territoire métropolitain.

Ce frelon est classé au niveau national dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie (DS2) pour l’abeille domestique Apis mellifera sur tout le territoire français (arrêté du 26 décembre 2012). Il est inscrit comme espèce réglementée au titre de l’article L.411-6 du code de l’Environnement par arrêté interministériel du 14 février 2018 relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces animales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain. Ce frelon s’en prend également aux autres insectes pollinisateurs, ce qui constitue une véritable menace pour la biodiversité et les écosystèmes.

CARACTÉRISTIQUES 

Le frelon asiatique, Vespa Velutina Nigrithorax, est plus foncé (dominante noire), avec une large bande orange sur l’abdomen, un liseré jaune sur le premier segment et les pattes sont jaunes aux extrémités.

Le frelon asiatique est une espèce diurne c’est-à-dire qu’il n’est actif que le jour et interrompt toute activité à la tombée de la nuit.  Au contraire, le frelon européen est actif de jour comme de nuit et il est attiré par la lumière, y compris la lumière artificielle en pleine nuit.

LA VIE D’UNE COLONIE

La colonie de frelon asiatique à une espérance de vie d’une année. Le nid est déserté à l’automne, les dernières ouvrières et les mâles meurent pendant l’hiver. Ce cycle annuel se déroule ainsi :

LES DIFFÉRENTS NIDS

Attention à ne pas confondre avec un nid de frelon européen qui est en forme de cloche et toujours ouvert vers le bas. Il est généralement construit dans un tronc creux ou sous un abri, parfois dans le sol, mais jamais en haut des grands arbres.

 

LES IMPACTS DES FRELONS

SUR L’HOMME : 

Le venin du frelon asiatique n’est pas plus dangereux qu’un frelon européen ou qu’une guêpe, même si la piqûre est très douloureuse. Comme pour toute piqûre d’hyménoptère cela se traduit par une réaction locale (rougeur, douleur et gonflement). Cependant, il peut y avoir une réaction toxique en fonction du nombre de piqûres, et même une réaction allergique avec des degrés de gravité différents (état de malaise accompagné de difficulté respiratoire et/ou d’une éruption). Dans ce cas, il faut consulter d’urgence un médecin.

Lors de la destruction de leur nid, les frelons asiatiques deviennent très agressifs et attaquent en groupe. L’entreprise de désinsectisation prend donc des mesures de protection de la population et des animaux domestiques (mise à l’abri dans un local) et établit un périmètre de sécurité adapté à l’environnement autour du lieu d’intervention.

SUR L’APICULTURE :

Le frelon asiatique est très gourmand en protéines et s’attaque à toutes les sortes d’insectes (abeilles, papillons, mouches, chenilles, araignées…). Il peut éliminer un grand nombre d’abeilles et rapidement détruire des ruches. Sa présence à l’entrée de la ruche en vol stationnaire, parfois en grand nombre (15 à 20) stresse les butineuses. Elles ont alors tendance à limiter leurs sorties et donc à réduire leurs réserves pour l’hiver (les récoltes de nectar et de pollen).
Par ailleurs, le frelon asiatique n’a actuellement aucun prédateur, ce qui rend sa régulation inexistante. Le rayon d’action d’un nid de frelons asiatiques est de 350 m à 1,5 km. Ainsi, la destruction des colonies reste la méthode la plus efficace pour diminuer les populations de frelons asiatiques.

ATTENTION AU PIÉGEAGE 

Les piégeages sont néfastes pour la biodiversité. En effet, il n’existe aucun piège pour pouvoir capturer seulement le frelon asiatique. Cela occasionne donc la capture d’une très grande quantité d’insectes utiles pour la nature. Seul le piégeage pratiqué par les apiculteurs autour des ruchers peut s’avérer bénéfique.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le frelon asiatique : frelonasiatique.mnhn.fr

Afin de réguler les populations de frelons asiatiques et limiter les ravages engendrés par cette espèce invasive sur les acteurs principaux de la pollinisation, étape essentielle à la préservation de la biodiversité, la Communauté de communes du Grand Chambord s’est engagée depuis 2019 dans une action de lutte contre la prolifération des frelons asiatiques en finançant à 100 % le coût de destruction des nids sur les propriétés privées du territoire.

En 2021, la Communauté de communes maintient la prise en charge de la destruction des nids de frelons asiatiques. La campagne a débuté le 3 mai. La date de fin du dispositif sera précisée ultérieurement. 

QUE FAIRE EN CAS DE DETECTION DE NID ?

Si vous trouvez un nid de frelons asiatiques au printemps et jusqu’à l’automne, il ne faut surtout pas s’en approcher ou essayer de le détruire vous-même.

Pas de panique ! Ces insectes sont tranquilles et ne s’occuperont pas de vous tant que vous ne touchez pas au nid ou que vous ne vous agitez pas autour (cris, gestes brusques ou vibrations à moins de 5 m du nid).

Appelez votre mairie ! Vous trouverez les numéros de téléphone ci-contre.

  • La destruction de nid de frelons asiatiques est prise en charge financièrement par la Communauté de communes du Grand Chambord (avec le soutien du Conseil départemental) durant la période du dispositif. Elle est gratuite pour vous. Notez que la destruction de tout autre nid (frelons européens, guêpes…) est à vos frais.
  • La prise de photos, en gardant une distance avec le nid de 5 mètres, est fortement recommandée afin de limiter les erreurs de diagnostic.
  • En attendant la venue du prestataire, il vous suffit d’établir un périmètre de sécurité autour du nid afin que personne ne puisse s’en approcher. 
  • Un référent élu ou agent formé à la reconnaissance de nids de frelons asiatiques peut intervenir sur le site pour vérifier.

En cas de présence de nids d’abeilles : faites appel au Syndicat des Apiculteurs du Loir-et-Cher ou un apiculteur de la région qui viendra chercher l’essaim gratuitement. Les abeilles sont protégées par la loi, leur destruction est interdite. 

SOYEZ VIGILANTS !
Les nids de frelons asiatiques peuvent se trouver dans les haies (laurier, palme, eleagnus…) et dans les ronciers. Vérifiez bien qu’il n’y a pas de mouvement d’insectes avant de tailler ou débroussailler en secouant votre haie. En effet, les frelons asiatiques réagissent très vite aux vibrations des outils et peuvent attaquer.

Plus d’informations dans le dépliant « Participez à la lutte contre le frelon asiatique pour préserver la biodiversité » à télécharger ci-contre.

  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×